Virbac France

Coronavirus : les animaux n’ont pas de rôle dans la propagation du virus en France

2020/11/26

Suite aux abattages dans des élevages de visons au Danemark, l’ANSES* se veut rassurante et affirme qu’à l’heure actuelle, les animaux n’ont pas de rôle dans la propagation du virus en France.

En ce qui concerne nos animaux de compagnie, voici une synthèse des connaissances actuelles sur la réceptivité (capacité à héberger le virus sans forcément développer de symptôme) et la sensibilité (capacité à exprimer des signes cliniques et/ou des lésions dus au virus) au  SARS-CoV-2 par espèce :

  • Les chiens et les lapins sont des espèces réceptives au SARS-CoV-2, dont la sensibilité n’est pas établie.
  • Les chats sont réceptifs et sensibles au SARS-CoV-2 avec une contamination entre chats possible lors de forte pression virale. Il n’y a, à ce jour, pas de preuve scientifique de transmission du virus d’un chat à une autre espèce animale.
  • Les furets et hamsters sont réceptifs et sensibles au SARS-CoV-2 avec une transmission dans l’espèce possible (furet-furet et hamster-hamster).
    A l’heure actuelle, il n’existe pas de données scientifiques montrant une transmission de ces animaux vers d’autres espèces, ni d’infection naturelle.


Pour conclure, en ce qui concerne les animaux de compagnie, il est recommandé pour toute personne atteinte de la Covid-19 respecte les gestes barrières afin de diminuer les risques d’infection entre l’Homme et l’animal.

Pour en savoir plus

*ANSES : Agence Nationale de Sécurité de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail