Virbac France

Santé et bien-être

Score 3,9 (7 Votes)

Chien & chat : comment bien s'occuper de son animal avant l'opération ?

Votre chien ou votre chat doit subir une chirurgie ? Que ce soit une chirurgie dite de convenance (castration, stérilisation, détartrage) ou une chirurgie lourde (fracture, corps étranger dans les intestins, infection de l’utérus), il s’agit d’un moment particulier qui peut générer de l’anxiété. Voici quelques conseils pour vous rassurer et pour bien préparer votre compagnon.

Une chirurgie : quelles sont les étapes ?

Une chirurgie est une intervention qui demande une anesthésie. L’objectif de l’anesthésie est de rendre l’animal inconscient afin qu’il ne bouge pas pendant les actes et qu’il ne ressente pas ce qui se passe autour de lui. Malheureusement, cette étape nous inquiète toutes et tous…

Il existe différents types d’anesthésie mais on distingue surtout l’anesthésie fixe et l’anesthésie gazeuse. L’anesthésie fixe consiste en l’administration de différents produits. L’anesthésie gazeuse se fait sur un animal dit « intubé » et passe par l’administration continue d’un gaz anesthésiant par les voies aériennes.

En plus de l’anesthésie ; une attention toute particulière est portée à l’analgésie qui consiste à la gestion de la douleur. Ainsi pendant et surtout après la chirurgie, votre animal ne souffrira quasiment pas grâce à l’administration de médicaments qui luttent contre la douleur.

L’acte chirurgical proprement dit est entouré par une phase de préparation et par une phase de réveil.

La phase de préparation a pour but de mettre l’animal en  bonne condition pour subir l’opération chirurgicale avec parfois une tonte, la pose d’un cathéter ou encore l’administration de médicaments en pré-opératoire.

La phase de réveil est délicate et certains animaux peuvent être agités : vocalises, mouvements incohérents. Une surveillance toute particulière est portée durant la phase de réveil afin de permettre d’optimiser le confort. Une fois bien réveillé dans sa cage, votre compagnon n’attendra plus qu’une seule chose : que vous veniez le chercher pour le cajoler et le ramener à la maison !

chirurgie_chat.jpg

L’anesthésie : fixe ou gazeuse ?

L’anesthésie est nécessaire et indispensable pour toute chirurgie car elle permet à l’animal d’être inconscient pendant la chirurgie. Malheureusement, cette étape nous inquiète toutes et tous …Il existe différents types d’anesthésie mais on distingue surtout l’anesthésie fixe et l’anesthésie gazeuse.

L’anesthésie fixe consiste en l’administration de différents produits par voie intraveineuse ou intramusculaire. L’animal va être anesthésié grâce à ces produits pendant une période définie. Cette anesthésie est choisie pour des chirurgies courtes et légères.

L’anesthésie gazeuse consiste en l’administration continue d’un gaz anesthésiant par voie aérienne directement dans la trachée : l’animal est donc intubé. Cette anesthésie est choisie lors de chirurgies longues et délicates.

Avant une chirurgie : quelques conseils

L’animal doit être à jeun, c’est-à-dire qu’il faut retirer la nourriture 8-10 heures avant l’arrivée à la clinique vétérinaire. L’eau pourra être conservée jusqu’à 2 heures avant. Votre animal devra être calme et reposé. 

Eviter donc toute excitation ou activité la veille ou le jour de la chirurgie. Il vous est possible d’amener avec votre animal un petit « doudou » pour qu’il se sente bien dans la cage d’hospitalisation. Le matin, avant de l’emmener à la clinique, pensez à lui donner le temps de faire ses besoins.

Après la chirurgie : quelques conseils

après_la_chirurgie_chat.jpg

Lorsque vous irez récupérer votre animal chez votre vétérinaire, vous risquez d’être pris par l’émotion de le retrouver. Pensez tout de même à être attentif aux recommandations que l’on vous donnera ! Ces recommandations doivent impérativement être suivies : médicaments à lui donner (antibiotiques, anti-douleur), aliment complémentaire de soutien, soins, pansements à surveiller, etc …

Il faudra laisser votre chien ou votre chat au repos quelques jours pour qu’il récupère. Soyez attentif à ce qu’il ne lèche pas la plaie car cela peut retarder la cicatrisation. Donner lui de l’eau en rentrant mais attendez un peu avant de lui redonner à manger. Souvent une visite de contrôle chez votre vétérinaire vous sera proposée, ne la zappez pas sous prétexte que votre animal vous parait en forme !

Dans tous les cas, soyez confiant et rassuré, votre animal est entre de bonnes mains ! L’intervention chirurgicale est bien souvent plus stressante pour nous que pour eux …

Voter: 5 4 3 2 1

F.A.Q
  • Mon animal est maintenant âgé, est-il nécessaire de continuer à le faire vacciner ?

    Pour que les vaccins restent efficaces, les rappels doivent être faits pendant toute la vie du chien ou du chat. L’animal âgé est plus fragile. Son organisme, dont son système immunitaire s’affaiblit. Il est donc important de continuer à réaliser les rappels. La consultation vaccinale avec le vétérinaire peut être aussi l’occasion d’un bilan approfondi. 

  • Pourquoi faut-il faire des rappels vaccinaux ?

    La protection mise en place par une injection de vaccin ne s’installe pas pour toute la vie de l’animal. Des rappels sont nécessaires pour que l’immunité persiste et reste efficace. Les intervalles entre les injections dépendent du vaccin, de la maladie et de l’âge de l’animal. Le vétérinaire établit le calendrier vaccinal en fonction de ces paramètres. 

  • Pourquoi vacciner les chiots ou les chatons ?
    Durant les premières semaines de sa vie, le chiot ou le chaton est protégé par des anticorps transmis par sa mère via le colostrum (lait des premières heures de tétée).
    Ces défenses immunitaires maternelles s’épuisent avec le temps. Il faudra alors procéder à la vaccination pour éviter les maladies infectieuses. La primo-vaccination des chiots et des chatons va permettre la protection mais celle-ci ne persiste pas toute la vie. Ce n’est qu’en effectuant des rappels réguliers que l’on induit une protection immunitaire durable.
  • Que se passe-t-il pendant la consultation vaccinale ?

    La consultation vaccinale est un rendez-vous important avec le vétérinaire. C’est un véritable bilan de santé. Elle a pour objectif premier de vacciner le chien ou le chat pour le protéger contre les maladies infectieuses. La vaccination sur un animal jamais vacciné auparavant va demander plusieurs injections à plusieurs semaines d’intervalle. Le nombre d’injections et l’intervalle entre celles-ci seront déterminés par le vétérinaire.

    La consultation vaccinale est aussi un moment d’échange entre le vétérinaire, l’animal et le propriétaire. Le vétérinaire va pouvoir examiner le chien ou le chat pour déceler tout problème. Il pourra aborder l'alimentation, le comportement, le suivi des problèmes de santé chroniques, les antiparasitaires, etc…

    Sur un chiot ou un chaton, chaque consultation vaccinale est l’occasion de faire un bilan sur la croissance, l’éducation, la nourriture, le comportement. Sur un animal qui prend de l’âge, la consultation vaccinale peut être l’occasion de faire un bilan sanguin. 

  • Si mon animal voyage, faut-il le vacciner contre d’autres maladies ?

    En fonction de la destination de voyage, certains vaccins supplémentaires peuvent être faits. Il est important de se renseigner auprès des autorités locales pour connaitre les modalités réglementaires, et ce plusieurs mois avant le départ prévu. La rage est obligatoire pour passer les frontières. Tout autour du bassin méditerranéen (Espagne, Grèce, Italie et sud de la France), une maladie, appelée leishmaniose canine sévit. Aussi des mesures de protection spécifiques sont nécessaires. 

  • Y a-t-il des risques d'effets secondaires après une vaccination ?

    La sécurité d’utilisation des vaccins est étroitement contrôlée. Les vaccins doivent tous répondre à un double objectif d’efficacité et de sécurité. Ils sont donc très sérieusement étudiés avant et après leur commercialisation. Le danger potentiel pour le chien ou le chat est faible en comparaison des risques qu’il court s’il n’est pas vacciné contre des maladies présentes dans son environnement.