Virbac France

Santé et bien-être

Score 0 (0 Votes)

Quels sont les aliments à éviter chez le chat ?

Les intoxications alimentaires sont moins fréquentes chez le chat que chez le chien car le chat a un comportement alimentaire sélectif : la plupart du temps, il évite de manger ce qui pourrait le rendre malade. La prudence reste cependant de mise vis-à-vis des aliments potentiellement toxiques pour lui ! 

La liste des aliments ci-dessous ne tient pas compte des allergies alimentaires et des exigences diététiques propres à l'état de santé de chaque chat. 

Évitez le lait !

Contrairement à une idée reçue, mieux vaut éviter de donner du lait à des chats au-delà de 3 mois. Le chat perd en effet son aptitude à digérer le lactose, le sucre du lait, et boire du lait peut entraîner des troubles digestifs. 

Ne pas donner de blanc d’œuf cru

Le blanc d'oeuf cru contient de l'avidine, une substance qui bloque l'action d'une vitamine du groupe B, la biotine. Si un chat consomme régulièrement du blanc d'oeuf cru, il risque de développer une carence en biotine, se traduisant par divers troubles : perte de poils, lésions cutanées, troubles de l'appétit, amaigrissement...

Ni ail, ni oignon, ni ciboulette...

Les oignons (crus, cuits ou déshydratés) contiennent des composés soufrés qui détruisent l'hémoglobine et le chat est très sensible à cette intoxication. Les effets sur l'hémoglobine apparaissent dès qu'un chat de 4 kg consomme 110 g d'oignons pendant 3 jours. 

En cas d'intoxication chimique, le chat peut développer des signes d'anémie. L'ail et la ciboulette présentent le même danger. 

Attention à l'excès de foie

Les chats nourris avec une ration ménagère contenant beaucoup de foie sont exposés au risque d'intoxication par la vitamine A, présente en grande quantité dans le foie. Les signes d'intoxication sont surtout nets chez les chatons : les articulations deviennent douloureuses et des déformations osseuses irréversibles peuvent apparaître. Les vertèbres peuvent même se souder, provoquant une ankylose de la colonne vertébrale ! Une excès d'huile de foie de morue peut provoquer les mêmes symptômes. 

Bannir le chocolat

Le chocolat contient de la théobromine, un composant qui stimule le système nerveux central. Le chat est moins attiré que le chien par les aliments sucrés mais mieux vaut faire attention ! Chez un chat de 4 kg, la consommation de 160 g de chocolat noir peut être mortelle mais des symptômes nerveux anormaux (tremblements, convulsions…) apparaissent bien en-dessous de ce seuil. 

Si vous pensez que votre chat a consommé un produit toxique, contactez votre vétérinaire pour avoir son avis, même si votre chat ne présente pas de signe anormal après l’ingestion.

Ne donnez pas de restes de poissons ou de volailles cuites à manger à votre chat : si une arête ou une esquille d’os se coince dans sa gorge, l’accident peut être dramatique. Évitez aussi les aliments très salés (type hareng mariné) ou le thon en boîte.

 

Voter: 5 4 3 2 1