Virbac France

Maladies

Score 4,2 (5 Votes)

Rhume chez la poule - symptômes et traitement du coryza

En hiver, les poules présentent souvent une inflammation de l’appareil respiratoire supérieur. Ce qu’on appelle « un rhume » chez l’homme est nommé « coryza » chez la poule, comme chez le chat. Si rien n’est fait, l’état des poules peut vite se dégrader à cause des complications infectieuses fréquentes.

Des signes caractéristiques

Le coryza est facile à repérer chez une poule : elle tousse, éternue, sa respiration devient difficile et bruyante, le nez coule (la poule secoue la tête pour libérer ses narines, de l’aliment peut rester collé sur le nez) et une conjonctivite peut aussi se développer. Les yeux sont alors gonflés et larmoyants.

Lorsque l’atteinte est sévère, l'état général de la poule ne tarde pas à se dégrader : elle refuse de bouger, de manger et de boire, et arrête bien sûr de pondre.

poule_inflammation_respiratoire

Rarement un seul facteur en cause…

Mauvaise isolation du poulailler, surpopulation, humidité importante, excès d’ammoniac dans l’atmosphère à cause d’un manque d’entretien et d’aération, litière de mauvaise qualité, épisodes de stress (…), tous ces facteurs sont susceptibles de favoriser les affections respiratoires. Des germes profitent alors d’une baisse d’immunité chez les poules pour coloniser leur appareil respiratoire.

Quand des analyses sont réalisées, plusieurs bactéries sont souvent identifiées ensemble chez les poules malades. Les agents infectieux pénètrent dans l’appareil respiratoire via l’inhalation de particules de poussières contaminées. Ensuite, il suffit qu’une poule soit malade pour que toutes celles qui vivent avec elle le soient aussi car les affections respiratoires sont très contagieuses.

Des antibiotiques souvent nécessaires

Consultez vite votre vétérinaire si vous observez des signes de coryza chez vos poules. Grâce à une prise en charge rapide, la plupart des oiseaux guérissent en moins de deux semaines. Pour venir à bout des complications infectieuses, la distribution d’antibiotiques ou l'eau de boisson peut être nécessaire.

Le saviez-vous ?

Un poulailler confortable et propre pour prévenir le coryza

Pour prévenir le coryza, il faut impérativement protéger les poules des courants d'air et des intempéries. Ratissez aussi régulièrement le sol et désinfectez le poulailler une fois par an.

Si vous achetez une nouvelle poule, il est conseillé de la mettre en quarantaine avant de la mettre en contact avec les autres.

 

Voter: 5 4 3 2 1