Virbac France

Maladies

Score 5 (1 Votes)

Quelles sont les affections les plus fréquentes chez les poules ?

Même si les poules sont élevées en effectifs réduits, certains virus, germes, bactéries ou parasites peuvent les contaminer car présents dans leur environnement. Lorsque des autopsies sont réalisées après leur décès*, la maladie de Marek et les colibacilloses sont les maladies les plus fréquemment identifiées.

Maladie de Marek

La maladie de Marek est due à un herpès virus très résistant dans le milieu extérieur; elle se manifeste en général avant l’âge de 5 mois mais peut apparaître jusqu’à un an. Elle provoque le développement de tumeurs du foie, de la rate, des poumons, des reins, etc. L’infection peut aussi altérer l’immunité et faciliter l’apparition de maladies bactériennes et parasitaires

La mortalité est souvent élevée et il n’existe malheureusement pas de traitement contre cette maladie; seule une prévention vaccinale est possible, celle-ci est réalisée le premier jour de la naissance du poussin.

La colibacillose

La bactérie Escherichia coli vit normalement dans le tube digestif de la poule et se transmet par inhalation de poussières contaminées. Certaines souches peuvent provoquer des infections graves, qu’on appelle des colibacilloses. En cas d’infection des voies respiratoires, le bec est ouvert, la respiration accélérée et irrégulière. Bien d’autres symptômes peuvent être observés suivant les organes touchés. Nous vous invitons à consulter votre vétérinaire dès que vous observez une baisse de l’état général de votre poule.

La coccidiose

Les coccidies sont des parasites unicellulaires (Eimeria sp) qui provoquent des affections variées : troubles de la croissance, anémie, troubles digestifs… La mortalité peut être importante chez les poulettes de moins de 4 mois, ensuite elles s’immunisent. Un traitement antiparasitaire spécifique dit anticoccidien est en général efficace.

Les ascaridioses

Les ascaris sont des vers ronds qui sont parfois visibles dans les fientes. Ils sont fréquents mais ne constituent pas une menace importante, sauf lors d’infestation massive. Demandez à votre vétérinaire de vous conseiller un protocole de vermifugation pour vos poules.

 
La mycoplasmose

Mycoplasma gallisepticum est une bactérie qui provoque des maladies respiratoires insidieuses, surtout lorsque l’immunité des poules est fragile; elle se transmet directement entre animaux ou via le matériel contaminé. Après 6 à 10 jours d’incubation, la poule tousse, les yeux et le nez coulent… Même après traitement, la poule peut encore héberger ce germe dans son organisme.

Bon à savoir


Outre ces maladies infectieuses, les poules présentent parfois des tumeurs abdominales, en particulier au niveau de l’appareil reproducteur. Un syndrome d’hypertension pulmonaire est aussi parfois rencontré chez les poules de races lourdes; il survient surtout chez les oiseaux trop gros, prenant peu d’exercice.

Dès que la poule présente un comportement anormal, une visite s'impose chez le vétérinaire.

 

*CRESPO R, et al., « Postmortem survey of disease conditions in backyard poultry », Journal of Exotic Pet Medicine 2015, 24 :156-163.
D’après un article de JP Samaille,  paru dans l’Essentiel vétérinaire (N°379, 10 septembre 2015). 

Voter: 5 4 3 2 1

FAQ
  • Est-ce que le piétinement des poules abime mon jardin ?

    Oui c'est possible, tout dépend de la surface qui leur est réservée. En extérieur, on compte 4 m² par poule, l’idéal étant de faire des rotations sur le parcours. Il faudrait pouvoir partager le jardin en deux, pour limiter la charge parasitaire du sol et laisser le temps à l’herbe de repousser.

  • Pourquoi les poules mangent-elles des graviers ?

    La poule a un régime alimentaire omnivore; elles consomment aussi des graines. Les poules n’ayant pas de dents, elles possèdent un gésier bien développé qui va avoir la même fonction. Cet organe très musculeux va permettre de broyer les graines ingérées. La consommation de graviers, stockée dans le gésier, va permettre de renforcer cette action de broyage. 

  • Quelles sont les particularités des poules suivant les différents stades de leur vie ?

    Une poule vit en moyenne 10 ans. Suivant les étapes de leur vie, les poules passent par différents stades : 

    Poussins, période de démarrage : du 1er jour de l’éclosion jusqu’à la 4ème - 5ème  semaine

    Durant cette période les poussins sont très sensibles aux variations de température et doivent être maintenus à 30 °C avec des chauffages radians à gaz la plupart du temps. C’est aussi durant ces premières semaines qu’ils vont développer leur plumage qui, plus tard, les protègera entre autres du froid.

    Poulettes démarrées : Sujets ayant déjà 5 – 6 semaines (plus besoin de chauffer le poulailler)

    A 6 semaines les poulettes sont complètement emplumées

    Poulettes prêtes à pondre : quand elles atteignent 4 mois et demi - 5 mois 

  • Quelles sont les mesures à prendre lors d’agressivité entre poules dans un groupe : picage et arrachage des plumes des congénères au niveau du cou, du dos et du croupion ?

    Il faut essayer de réduire le nombre de poules par groupe, écarter le sujet dominant et les animaux blessés. Il faudra désinfecter les plaies et prévoir un rendez-vous avec le vétérinaire si les lésions sont importantes. Le propriétaire doit s’assurer du nombre suffisant de mangeoires, abreuvoirs, nids et perchoirs. On pourra essayer de réduire également l’intensité lumineuse dans les poulaillers et diversifier l’alimentation. Vous pouvez également adjoindre une supplémentation de l’eau de boisson avec des vitamines et minéraux spécifiques avec le produit PIC-STOP à distribuer sur 9 jours