Virbac France

Santé et bien-être

Score 0 (0 Votes)

Puces et tiques : le traitement, c’est régulièrement !

Souvent pratiqué de manière saisonnière, le traitement antiparasitaire externe de votre animal peut désormais s’envisager autrement et surtout, toute l’année !

Puces et tiques en hiver ? C’est désormais possible et même fréquent, surtout pour les puces. La saisonnalité du traitement antiparasitaire externe (APE) n’a donc plus forcément lieu d’être.

A la question « pourquoi ces hôtes indésirables de vos chiens et chats sont-ils davantage présents toute l’année ? », la réponse est plurielle. Plusieurs facteurs expliquent en effet leur « survie » à une saison qui n’est pourtant pas la plus adaptée à leur cycle biologique.

Tout d’abord, la température des habitations pendant l’hiver permet la réalisation du cycle biologique des puces, c’est-à-dire la transformation des œufs en larves puis en adultes.

En effet, à 27° C, la température optimale pour le cycle d’une puce, la totalité du cycle se déroule en 15 à 16 jours. A 19° C, qui est plus ou moins la température dans les habitations, le cycle nécessite une trentaine de jours mais il se réalise quand même.

Un autre facteur explicatif serait le réchauffement climatique, les hivers étant moins rudes.

La situation est la même pour les tiques. Chez certaines espèces, et notamment Dermacentor reticulatus, si le cycle biologique est ralenti en hiver, il peut se poursuivre si les températures sont clémentes.

Ce phénomène est majoré par le comportement des chiens et des chats qui ont tendance à chercher les sources de chaleur (radiateurs, cheminées...), encore plus propices à un développement rapide des parasites.

L’Esccap*, association indépendante scientifique à but non lucratif qui rédige et diffuse des recommandations pour le traitement et la prévention des principales parasitoses internes et externes des animaux de compagnie, recommande d’ailleurs d’effectuer un contrôle régulier de l’infestation par les puces toute l’année.

*Esccap : European Scientific Counsel Companion Animal Parasites.

Voter: 5 4 3 2 1

F.A.Q.
  • Est-il utile de vacciner un chat qui vit exclusivement en appartement ?

    Même si votre chat vit strictement à l’intérieur, il a besoin d’être vacciné. Contrairement à une idée fausse, ces chats ne sont pas exempts de rencontrer des agents infectieux. Un chat d’appartement peut contracter, par exemple, la panleucopénie infectieuse (ou typhus du chat) sans avoir été en contact direct avec un animal malade. Ce virus résiste dans le milieu extérieur et peut être transmis par l’intermédiaire d’un objet contaminé. 

  • Comment mon chien peut-il être allergique aux acariens de la poussière alors que je suis un maniaque du ménage?

    Lorsque l'on est allergique aux acariens de la poussière de maison, même après un ménage rigoureux, il existe toujours des allergènes d'acariens présents dans l'environnement. Par conséquent, ce n'est pas la qualité du ménage qui est en cause, mais l'héritage génétique du chien. 

  • Mon chien a la dermatite atopique, est-il contagieux ?

    Non un chien atopique n'est pas contagieux, même lorsque sa peau est infectée.