MALADIES

Score5 (1 Votes)

L’arthrose du chat âgé

Les possesseurs de chats ont souvent tendance à ignorer l’arthrose. Il est en effet difficile d’imaginer que cet animal élégant, à la souplesse légendaire, puisse souffrir de ses articulations, d’autant plus que les chats sont généralement très discrets quand ils ont mal quelque part… Pourtant, environ 90 % des chats de plus de 10 ans présentent des lésions radiologiques d’arthrose sur au moins une articulation.

Age, sédentarité et excès de poids…

Les chats qui vivent exclusivement à l’intérieur sont plus sujets à l’arthrose que les chats qui sortent librement. Si un mode de vie sédentaire prédispose les chats à cette affection, c’est sans doute parce que leur musculature moins développée supporte moins bien leur squelette, et parce qu’ils sont plus prédisposés à prendre du poids. Lorsque les chats sont en excès de poids ou obèses, les signes de douleurs articulaires sont signalés deux fois plus souvent par les propriétaires que lorsque les chats sont en bonne condition corporelle.

De nombreux signes de douleur arthrosique

L’arthrose est très douloureuse pour le chat et cette maladie peut avoir un effet négatif sur sa santé physique et son bien-être émotionnel. 

Le chat est un animal qui a tendance à cacher sa douleur : il est rare de le voir boiter mais son comportement trahit le fait que ses articulations lui font mal. Il faut donc observer le chat attentivement pour réaliser que « quelque chose ne va pas ». Un chat arthrosique réduit ses déplacements, hésite à sauter, monter des escaliers ou utiliser la chatière à travers laquelle il se glissait avant facilement… Parfois, le simple fait d’aller jusqu’au bac à litière est source de douleur et le chat devient malpropre. L’arthrose peut d’ailleurs favoriser des troubles urinaires car le chat va moins souvent dans sa litière.

Le comportement social du chat est également perturbé : il a tendance à dormir beaucoup et ne réagit plus aux sollicitations pour jouer. Il peut aussi mal réagir à certaines manipulations parce qu’il craint d’avoir mal.

Comme des raideurs empêchent le chat de se toiletter correctement, le pelage devient terne et sale. Brossez-le tous les jours, en procédant doucement. Une coupe des griffes peut aussi devenir nécessaire car les griffes s’allongent parfois excessivement.

Parlez-en au vétérinaire…

Si vous avez remarqué des changements dans les habitudes de votre chat, n’hésitez pas à en parler au vétérinaire pour qu’il pratique un examen clinique approfondi. Vous pouvez aussi filmer votre chat pour montrer ce qui vous inquiète. 

Chez le chat, l’arthrose touche en priorité les coudes et les hanches. Le plus souvent, les lésions se développent sur les deux membres, ce qui entrave encore plus la mobilité du chat. La colonne vertébrale est aussi fréquemment concernée.
Le lien entre la douleur ressentie par le chat et les signes radiologiques n’est pas toujours évident. Un chat peut paraître souffrir beaucoup sans que les lésions arthrosiques apparaissent très sévères, et inversement.

Des médicaments… et un soutien nutritionnel adapté

Des médicaments contre l’arthrose peuvent soulager durablement le chat, et lui faire retrouver de la mobilité et de la joie de vivre ! L’arthrose est une maladie évolutive et le traitement donne de meilleurs résultats s’il est donné précocement. Les effets secondaires de ces traitements sont aujourd’hui bien maîtrisés et, avec un suivi médical régulier, un chat peut être traité à long terme sans inconvénient.

Plusieurs nutriments sont susceptibles d’avoir une influence positive pour lutter contre l’inflammation articulaire. L’efficacité des acides gras oméga 3 à longue chaîne (que l’on trouve sous forme concentrée dans les huiles de poisson) pour soulager la douleur chez les chats souffrant d’arthrose a été prouvée5. Ils peuvent être distribués sous forme de suppléments ou en utilisant des aliments enrichis en acides gras oméga 3.
Lorsque l’arthrose est associée à un excès de poids chez le chat, il est évidemment indispensable de mettre en place un régime hypocalorique pour soulager les articulations.

Aménagez l’environnement du chat

Si votre chat a perdu de sa mobilité, aidez-le à garder une bonne qualité de vie en installant des plans inclinés ou des « marches » pour lui éviter de sauter tout en lui permettant d’accéder à ses sites d’observation (et de sieste) privilégiés. Les bols d’eau et de nourriture, ainsi que le bac à litière, doivent être facilement accessibles.
Le panier du chat sera placé dans un coin chaud, à l’abri des courants d’air ; il doit être suffisamment bien rembourré pour protéger ses articulations


Les techniques de physiothérapie (massage, mobilisation des articulations…) sont très intéressantes pour soulager les chats atteints d’arthrose. Votre vétérinaire peut vous apprendre à réaliser ces manipulations sans risque.
 

ALIMENTS CHAT SENIOR

Croquette chat senior

En savoir plus

Croquettes insuffisance rénale chronique (stade intermédiaire) et ostéoarthrose du chat

En savoir plus

Croquettes insuffisance rénale chronique (stades avancés) et osthéoarthrose du chat

En savoir plus

Sources

  • LASCELLES B., et al., “Cross-Sectional Study of the Prevalence of Radiographic Degenerative Joint Disease in Domesticated Cats”, Veterinary Surgery 39, 535–544, 2010.

  • Enquête en ligne réalisée entre décembre 2021 et mars 2022, en France, Allemagne, Italie, Pologne, Espagne et Royaume-Uni, auprès des membres du panel YouGov Plc UK, incluant 6048 propriétaires de chiens et de chats.

  • HUANG H.P., et al., “Prevalence of degenerative joint disease in mature indoor cats”, Research Communications of the 27th ECVIM-CA Congress, J. Vet. Intern. Med., 2017.

  • MANIAKI E., et al., “Associations between early neutering, obesity, outdoor access, trauma and feline degenerative joint disease”, J. Fel. Med. Surg., 2021, 23, 965-975.
  • BARBEAU-GRÉGOIRE M., et al., “A 2022 systematic review and meta-analysis of enriched therapeutic diets and nutraceuticals in canine and feline osteoarthritis”, Int. J. Mol. Sci., 2022, 23:10384.