Virbac France

Maladies

Score 4,5 (2 Votes)

Fasciola hepatica : comment lutter contre la grande douve du foie ?

Des conséquences importantes pour les éleveurs

Entraînant d'énormes pertes économiques : La grande douve (Fasciola hepatica) toucherait plus de la moitié des troupeaux français.

La grande douve est un parasite des ruminants dont le cycle nécessite la présence d'un hôte intermédiaire, la limnée tronquée, petit escargot aquatique. La grande douve ne peut ainsi sévir que sur des zones où la limnée est présente, c'est-à-dire sur des zones humides, même a priori anodines : flaques, empreintes de roues de tracteurs, voies de passage des animaux, abords d'abreuvoir ou de ruisseau… La contamination est maximale à l'automne, et, contrairement à ce qu'on pourrait croire, plus importante en cas de sécheresse, les animaux se concentrant alors dans les zones les plus humides.

grande_douve_cycle.JPG

Un fort préjudice sur les performances zootechniques

Le parasite exerce d'une part une action spoliatrice en se nourrissant du sang de son hôte, mais aussi une action sur le fonctionnement du foie, organe central jouant un rôle fondamental dans la plupart des voies métaboliques. En pratique, la grande douve entraîne des baisses de GMQ, de production laitière, des retards de puberté des génisses, des baisses de fécondité (augmentation du nombre de métrites et du pourcentage d'animaux ayant nécessité 3 IA et plus), une production de colostrum de mauvaise qualité ayant pour conséquence des pathologies néonatales plus fréquentes et une fréquence de pathologies infectieuses augmentée, en raison de la baisse générale d'immunité des animaux.

Dispositifs généraux de lutte

La lutte contre la grande douve associe une lutte chimique à des mesures environnementales.

  • Traitement :

Après identification du risque (inspection des foies à l’abattoir, examens sérologiques sanguins ou sur lait de tank). Le vétérinaire prescrira un douvicide en fonction de son diagnostic et des caractéristiques de l’élevage.

  • Gestion des pâtures :

On veillera principalement à identifier et neutraliser les « loges à limnées » qui sont en fait tous les espaces humides permettant à ce gastérophile de se multiplier. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Voter: 5 4 3 2 1

Pâturage tournant