Virbac France

Maladies

Score 0 (0 Votes)

Maladies de la prostate chez le chien : symptômes et dépistage

Que signifie "hyperplasie bénigne de la prostate" (HBP) ?

Comme l’Homme, le chien mâle possède une glande génitale accessoire appelée prostate qui intervient dans la fonction de reproduction. Dans certaines situations, cette glande peut grossir et provoquer différents troubles. C’est l’hyperplasie bénigne de la prostate ou HBP.

La prostate est une glande sécrétrice qui produit la majeure partie du liquide émis par le chien mâle lors de l’éjaculation. La taille de la prostate est déterminée par une hormone mâle, la testostérone.

Sous l’effet de l’âge ou de troubles hormonaux, cette glande, composée de deux lobes, peut grossir anormalement. L’augmentation de la taille de la glande prostatique est liée à la multiplication du nombre et l’augmentation de la taille des cellules prostatiques.

Localisée en dessous du rectum, une prostate hypertrophiée exercera alors mécaniquement une compression sur les organes adjacents ce qui pourra se traduire par différents signes cliniques : constipation, difficultés à déféquer et/ou à uriner, signes locomoteurs comme une boiterie ou une raideur des membres postérieurs, saignement lorsque votre chien urine…

L’HBP s’accompagne également d’une baisse de la fertilité.

L’importance du dépistage

L’HBP est particulièrement fréquente dans l’espèce canine puisque 80 % des chiens mâles de plus de 6 ans sont concernés même si les symptômes n’apparaissent pas toujours d’emblée. Contrairement à l’Homme chez qui les affections prostatiques sont très souvent d’origine tumorale, ce n’est pas le cas chez le chien même si cela reste possible. Dans HBP, « bénigne » signifie d’ailleurs non tumorale. Cependant, les symptômes peuvent être très gênants pour votre chien et nécessitent d’intervenir médicalement.

Outre l’HBP, votre chien mâle peut également être sujet à d’autres affections prostatiques, plus ou moins sévères (prostatite, tumeur…). Tout trouble évocateur devra donc motiver une consultation vétérinaire.

Il existe des méthodes de dépistage (toucher rectal, test sanguin) et, en fonction des cas, votre vétérinaire pourra mettre en œuvre différents examens complémentaires pour préciser l’atteinte (imagerie,ponction…).

La prise en charge de l’HBP repose sur un traitement médical de l’HBP ou une castration, chimique ou chirurgicale. Demandez conseil à votre vétérinaire.

 

Voter: 5 4 3 2 1