Virbac France

Santé et bien-être

Score 5 (4 Votes)

Nutrition : sans céréales ou sans glucides ?

Des aliments riches en céréales ou autres sources d'amidon facilitent la prise de poids des chiens et des chats lorsqu'ils ne sont pas rationnés strictement. Limiter la part des céréales ne veut cependant pas dire qu'il faut supprimer les glucides de l'alimentation des carnivores...

Ne pas confondre "glucides" et "amidon"

La grande famille des glucides englobe de nombreux éléments : 

  • Les sucres rapidement assimilés (tels que le saccharose) sont rarement présents dans les aliments pour chiens et chats 
  • L'amidon présent dans les céréales, la pomme de terre, la patate douce... offre une source d'énergie très disponible. Un régime pauvre en amidon permet donc de mieux contrôler l'évolution du poids des animaux et aide à lutter contre l'apparition du diabète, en particulier chez les chats. La teneur en amidon de l'alimentation est en effet le facteur qui affecte le plus la glycémie et la sécrétion d'insuline du chat. 
  • Les fibres végétales jouent un rôle important dans le comportement alimentaire, le transit digestif et la "dilution" de l'énergie de la ration. Un apport équilibré de fibres végétales est bénéfique à la santé des chiens et des chats. 
Les fibres stimulent la satiété et le transit intestinal

La satiété s'installe quand la sensation de faim disparaît. Elle est liée au remplissage de l'estomac et aux messages envoyés par l'organisme, "satisfait" d'avoir été bien nourri. Or la satiété est plus vite obtenue si l'aliment est riche en fibres dites solubles : en captant l'eau dans l'estomac, elles forment un gel qui ralentit la vidange de l'estomac. 

Un niveau suffisant de cellulose est important pour les animaux menacés par l'excès de poids, sujets à la constipation. Des fibles cellulosiques permettent de maintenir un transit régulier. Le taux de fibres doit cependant être plafonné pour ne pas trop augmenter la fréquence des défécations et le volume des selles

Les fibres conditionnent le microbiote intestinal

La nature de la flore intestinale dépend étroitement de la qualité des fibres alimentaires. Elle influence fortement les populations microbiennes qui jouent un rôle majeur pour la digestion, le sytème immunitaire et la santé de l'organisme. Des fibres telles que les fructo-oligosaccharides (FOS) favorisent par exemple la croissance des bactéries lactiques, très bénéfiques pour l'équilibre de la flore digestive. 

Les fibres permettent de satisfaire l'appétit du chien ou du chat sans lui apporter de calories superflues. Pour la santé des chiens et des chats, leur alimentation peut contenir des fibres de différentes origines : cellulose, cosse de fève, pulpe de betterave, FOS, etc. 

 

 

Voter: 5 4 3 2 1