Virbac France

Maladies

Score 5 (2 Votes)

Les principaux problèmes de peau chez le cheval

Les principales affections de la peau

Qu’il vive en extérieur ou que vous le sortiez régulièrement en promenade, votre cheval est particulièrement exposé aux maladies de peau dues à l’environnement. Focus sur les principales affections cutanées rencontrées chez le cheval.

L’été revient : la DERE aussi

La dermite estivale récidivante équine (DERE) est une allergie aux piqûres de moucherons du genre Culicoïdes. Elle se manifeste principalement d’avril à octobre, et réapparaît tous les ans chez les chevaux atteints. Elle provoque de très fortes démangeaisons et des lésions de la peau localisées surtout à l’encolure et à la base de la queue.

Le traitement fait appel à des lotions calmantes, des shampooings antiseptiques, voire des anti-inflammatoires lorsque le vétérinaire le jugera judicieux. Certaines races seraient prédisposées. La prévention passe par la lutte contre les insectes :

  • protection des chevaux par des produits répulsifs,
  • voire une couverture d’été associées à un masque anti-insectes protégeant les yeux et les oreilles, 
  • pulvérisation d’insecticides dans les lieux de vie des chevaux.
La dermatophytose, une maladie de collectivité

Appelée aussi teigne, cette maladie de peau est due au développement dans la peau et les poils de champignons. Les premiers signes sont des pertes de poils sous forme de plaques rondes, avec un poil sec et cassant. La maladie est très contagieuse, avec transmission possible entre chevaux, par contact, ou par l’intermédiaire d’objets de sellerie contaminés ou du sol. Le cavalier peut également être contaminé directement par sa monture.

  • La prescription d’antifongiques, sous formes de lotions ou par voie orale, sera associée à un traitement de l’environnement et du matériel.
  • Une bonne ventilation et une désinfection annuelle des écuries sont conseillées a minima en prévention.
La pododermatite : attention, zone sensible

Les atteintes cutanées des extrémités distales des membres (du carpe ou du tarse jusqu’au bout des sabots) sont très fréquentes chez le cheval. En effet, ces régions sont particulièrement sensibles et exposées aux agressions de l’environnement, d’où l’apparition fréquente d’abcès ou de phelgmons à la suite de blessures. Une autre maladie souvent rencontrée est la dermatophilose, due à une bactérie (Dermatophilus congolensis). L’affection se développe plus volontiers en hiver, ou par temps chaud et humide, sur des animaux vivants au pâturage ou travaillant sur sol humide et boueux, d’où l’appellation familière « gale de boue ». Elle peut toucher différentes régions du corps, dont les pieds. La prévention passe par une hygiène rigoureuse.

Le saviez-vous ?

Infections bactériennes : quelques mesures de prévention

Transpiration et poussière sont deux facteurs favorisant la multiplication des germes et donc le développement d’affections cutanées.

Adoptez systématiquement des mesures d’hygiène simples pour protéger votre monture :

1. Rincez votre cheval à l’eau claire ou avec un shampooing au retour des sorties
2. Lavez le tapis de selle à chaque fois qu’il est humide de sueur 
3. Rincez le harnachement avant de le suspendre

 

Voter: 5 4 3 2 1