Virbac France

Santé et bien-être

Score 0 (0 Votes)

Puce électronique chez le cheval : 3 étapes pour l’identifier

Les obligations

Tout équidé présent en France, de loisir ou de rente, qu'il soit né en France ou à l'étranger, doit être identifié par :

  • un transpondeur électronique (conforme à la norme ISO 11784, détectable par un lecteur répondant à la norme ISO 11785) dans l’encolure (ou la pose de boucle auriculaire autorisée en expérimentation de 2007 à 2012 puis en routine de 2013 à 2015 – non autorisée depuis le 1er janvier 2016) ;
  • un document d’identification (passeport), comportant un relevé des marques naturelles du cheval (signalement)
  • un numéro SIRE attestant son enregistrement au fichier central.

 

puce_cheval_identification.jpg

Evolution de la législation

Depuis le 1er janvier 2003, tous les équidés doivent être identifiés par signalement.
Depuis le 1er janvier 2008, tous les équidés doivent également être identifiés par transpondeur, en complément du signalement.
Depuis le 26 juillet 2010 (arrêté ministériel), les détenteurs d’équidés doivent se déclarer auprès de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE).

Quand réaliser l'identification?

Les poulains sont à identifier par signalement et pose d'un transpondeur avant le sevrage et au plus tard le 31 décembre de leur année de naissance. Les chevaux nés à l'étranger doivent faire l'objet d'un enregistrement dans les 30 jours suivant leur arrivée sur le territoire national. 

Si l'équidé parvient en France déjà implanté par un insert a priori conforme, son détenteur doit effectuer une demande de prise en compte de marquage électronique auprès de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE).

Identificateurs habilités :

Si votre cheval n’a pas de document d’identification et/ou de transpondeur, contactez un identificateur habilité pour le faire identifier au plus vite

Liste disponible :

http://www.haras-nationaux.fr/utilitaires/moteurs-de-recherche/annuaire.html

Documents d'identification

L’IFCE délivre pour chaque équidé deux documents :

- une carte d’immatriculation attestant de la propriété de l’animal, qui sera renouvelée à chaque changement de propriétaire
- et un document d’identification qui accompagne l’animal dans tous ses déplacements

En savoir plus :  http://www.ifce.fr/sire-demarches/sanitaire-detention/identification-des-equides/

 

Voter: 5 4 3 2 1