Virbac France

Santé et bien-être

Score 5 (2 Votes)

Ma poule perd ses plumes : pourquoi ?

Surveillez le plumage de vos poules, en particulier dans les zones peu accessibles pour elles : sur le poitrail, entre les pattes, sous les ailes et autour de l’anus. Lorsqu’une poule perd ses plumes, les principales causes à envisager sont un phénomène de mue naturelle, un stress environnemental ou  la présence de parasites. 

 

La mue naturelle

Une mue partielle a lieu chez la poule lorsqu’elle atteint sa maturité sexuelle, vers l’âge de 16 semaines : les plumes des ailes tombent et sont remplacées. La mue se reproduit ensuite au moins une fois par an, en général en fin d'été ou à l’automne. Elle démarre à la tête et finit par la queue. Il est normal que la ponte s’arrête pendant la mue.

Une mue peut durer 4 à 6 semaines mais elle se prolonge parfois plusieurs mois dans certaines races. Une alimentation riche en protéines permet de stimuler la repousse du plumage.

Evitez de porter une poule en période de mue car les nouvelles plumes sont fragiles. Encore plus que d’habitude, la poule doit être protégée des facteurs de stress, qui freinent la repousse. 

Le stress

En dehors d’une période de mue, une chute de plumes peut être observée suite à un stress environnemental ou nutritionnel, telle qu’une baisse de luminosité ou une privation de nourriture pendant quelques jours. La pratique est interdite en Europe mais, dans certains pays, des mues artificielles sont ainsi provoquées pour relancer une période de ponte intense ensuite. 

Les parasites

Des insectes (poux gris ou rouges) et des acariens (responsables de différents types de gales cutanées) peuvent irriter la peau des poules. Suite aux démangeaisons occasionnées, les poules perdent leurs plumes, en particulier au niveau du croupion. Prenez l’habitude de souffler dans le plumage pour inspecter la base des plumes, là où peuvent se loger les parasites. Si vous observez des points rouges ou noirs, il peut s’agir de poux. 

Pour prévenir ces infestations, il faut maintenir la propreté du poulailler et renouveler souvent la litière. Une bonne hygiène est indispensable pour la santé du plumage.

Les poules portent différents types de plumes sur le corps. Les rémiges sont les grandes plumes des ailes et les rectrices sont les grandes plumes droites de la queue. Les tectrices ou plumes de couverture recouvrent le corps : ce sont elles qui dessinent la robe particulière de la poule.
Les plumes de duvet se trouvent sous les plumes de couverture et assurent l’isolation thermique. Les filoplumes sont de toutes petites plumes dispersées dans le plumage, ayant un rôle tactile. 

 

Voter: 5 4 3 2 1

FAQ
  • Combien une poule pond d’œufs par an ?

    Selon la race une poule peut pondre entre 150 à 300 œufs/an. Certaines poules naines ne pondent pas plus de 50 œufs par an. Les poules sont de bonnes pondeuses jusqu’à leurs 2 ans, puis la ponte diminue progressivement. A la fin de l’été ou au début de l’automne quand les jours raccourcissent, la mue se déclenche et la ponte s’arrête, cela peut durer plus de 6 semaines. Une poule en mue ne pond plus, c’est normal.

  • Quelles sont les particularités des poules suivant les différents stades de leur vie ?

    Une poule vit en moyenne 10 ans. Suivant les étapes de leur vie, les poules passent par différents stades : 

    Poussins, période de démarrage : du 1er jour de l’éclosion jusqu’à la 4ème - 5ème  semaine

    Durant cette période les poussins sont très sensibles aux variations de température et doivent être maintenus à 30 °C avec des chauffages radians à gaz la plupart du temps. C’est aussi durant ces premières semaines qu’ils vont développer leur plumage qui, plus tard, les protègera entre autres du froid.

    Poulettes démarrées : Sujets ayant déjà 5 – 6 semaines (plus besoin de chauffer le poulailler)

    A 6 semaines les poulettes sont complètement emplumées

    Poulettes prêtes à pondre : quand elles atteignent 4 mois et demi - 5 mois 

  • Quelles sont les particularités du « pou rouge » de la poule ?

    Le pou rouge est en fait un acarien, Dermanyssus gallinae. Il pique pour se nourrir de sang afin de pouvoir se reproduire, mais ne vit pas sur l’hôte. Dermanyssus gallinae parasite les poules durant la nuit, il ne passe pas plus d’une demi-heure par piqûre. Après ce repas rapide, il quitte la poule pour se cacher dans les interstices aux abords très proches des volailles : points d’attaches des perchoirs, fissures du poulailler, nids… mais aussi sous les fientes séchées. Cet acarien peut résister jusqu’à 9 mois sans faire de repas de sang. 
    Il est capable de supporter des températures très basses jusqu’à – 20 °C. Par contre, il tolère moins bien un lavage à l’eau chaude (minimum 45 °C) qui l’élimine. 
    Le nettoyage hebdomadaire du poulailler est conseillé et un lavage à haute pression à l’eau très chaude est une étape importante pour le contrôle de Dermanyssus gallinae.