Virbac France

Santé et bien-être

Score 5 (1 Votes)

Bouche du cheval : connaître les particularités et détecter les problèmes aux dents

Les signes d'une affection dentaire

Trop souvent négligée, la dentition du cheval est l’élément clef de son bien-être. Nombre de baisses de performance, mais également de maladie ont pour origine une affection de la cavité buccale.

Voici quelques exemples de signes observables par le cavalier et qui peuvent être des signes d’appels d’affections dentaires :

  • Perte d’état malgré un appétit conservé : présence de parasites ou de surdents empêchant le cheval de mastiquer correctement. Les particules alimentaires n’étant pas totalement broyées, le cheval n’assimile pas complètement sa ration.
  • Perte d’état avec manque d’énergie chez un cheval de 2 ans et demi à 4 ans et demi : renouvèlement des prémolaires de lait rendant la mastication plus ou moins douloureuse.
  • Présence d’un jetage unilatéral associé à une hypertrophie sinusale chez un jeune cheval : potentiel signe d’une persistance de dent lactéale.
  • Interruption soudaine des mouvements masticatoires avec plus ou moins salivation et rejet des aliments les plus fibreux : présence de cavités inter-dentaires entrainant des bourrages alimentaires et créant une gêne masticatoire.
  • Refus du contact ou rétivité accrue avec les mors : présence de dents de loup ou dents de cochons (dents situées avant la 2e prémolaire) et sur lesquelles le mors vient douloureusement buter.

Ces dents pouvant n’être présentes que d’un côté, seul le travail sur ce dernier entraînera une rétivité accrue du cheval.

Prises en charge précocement, ces anomalies peuvent se résoudre aisément pour la plupart, il est donc primordial de recommander un suivi régulier de la dentition par le vétérinaire. Ce dernier par un examen minutieux (fréquemment réalisé sous sédation) pourra rapidement les identifier et les traiter.

bouche_dents_cheval.jpg

 

Voter: 5 4 3 2 1