Virbac France

Maladies

Score 5 (2 Votes)

Mon chien est en surpoids : que faire ?

La première étape, pas des moindres, est la prise de conscience de l'obésité de son chien. Cette maladie chronique inflammatoire est réversible. Une fois la maladie identifiée, il faut la prendre en charge. C'est le début d'une longue aventure où vous serez le principal acteur. 

L'obésité résulte d'une balance énergétique positive : l'animal consomme plus d'énergie que ce qu'il en dépense. 

 

Il est indispensable que votre vétérinaire évalue les besoins énergétiques de votre chien, c'est-à-dire quelle quantité de calories votre animal doit manger par jour pour couvrir ses besoins. Ils dépendent de son âge, de son sexe, de sa race, de sa morphologie mais aussi de son mode de vie, du fait qu'il soit stérilisé ou non et de la présence de certaines maladies. Ce besoin peut être réduit à son minimum. Attention cependant aux besoins nutritionnels essentiels comme le besoin en protéines et en acides gras essentiels qui doivent être couverts. Une réduction de la quantité d'aliment habituel n'est jamais la solution et une alimentation adaptée à ses nouveaux besoins est indispensable.

Par ailleurs, avez-vous pensé aussi à réduire ce qu'il mange entre les repas ? La friandise du matin et la récompense du soir sont des sources de calories non négligeables. Les bâtons pour dents sont eux aussi de faux amis. Il n'est pas question de les supprimer mais de diminuer leur quantité en veillant à proposer à votre chien des friandises nutritionnellement équilibrées. 

 

Mais la prise en charge ne s'arrête pas là ! Inverser la balance énergétique c'est aussi augmenter les dépenses. Comment faire ? Pour dépenser de l'énergie, votre chien doit bouger plus. Toutes les occasions sont bonnes, même les plus simples : pensez à ces petits réflexes de la vie quotidienne comme préférer les escaliers à l'ascenceur, vous accompagner au marché ou à l'école des enfants. Vous avez des enfants ? Stimulez votre chien par un jeu de balle, un frisbee et faites-lui profiter des balades familiales. Vous êtes sportifs ? C'est le moment de partager avec votre chien les sorties en vélo, course à pied. C'est les vacances ? Sorties et randonnées sont là aussi de bonnes occasions de faire bouger votre chien.

Bouger plus, manger moins, ça fonctionne aussi pour votre chien. 

Voter: 5 4 3 2 1

Nos produits

Croquettes chien obèse

En savoir plus

Regime chien en surpoids

En savoir plus

FAQ
  • Comment modifier l'alimentation de votre animal et passer à la gamme VETERINARY HPM® ?

    Tout changement dans l’alimentation de votre compagnon ne doit pas être pris à la légère. Il est primordial d’insérer graduellement le nouvel aliment à l’ancien aliment, sur une période d’au moins 7 jours qui peut être étendue à 3 semaines pour les chiens de grande race notamment.

    Il est donc important non seulement de lui proposer une nourriture adaptée à ses besoins mais également de lui donner le temps de s’adapter progressivement à son nouveau régime.

    Guide de transition alimentaire :

     

    fingerprint-1.png ALIMENT VETERINARY HPM® 

    fingerprint-2.png ALIMENT ANCIEN REGIME

    ÉTAPE 1 : 2 à 7 jours
    bowl-1.png

    Mélanger 25% du nouvel aliment et 75% de son ancien

    ÉTAPE 2 : 2 à 7 jours
    bowl-2.png

    Mélanger 50% du nouvel aliment et 50% de son ancien

    ÉTAPE 3 : 2 à 7 jours
    bowl-3.png

    Mélanger 75% du nouvel aliment et 25% de son ancien

    ÉTAPE 4 :
    bowl-4.png

    Donner 100% du nouvel aliment

    * Ces recommandations sont d’ordre général, votre vétérinaire vous apportera des consignes/préconisations plus précises en fonction de la sensibilité de votre chien/chat.

    Les troubles digestifs passagers qui peuvent être observés lors de cette phase de transition sont tout à fait normaux, le temps que le système digestif de l’animal s’habitue à son nouvel aliment.

  • Où puis-je acheter les aliments VETERINARY HPM® ?

    hexagon-clinic.jpg

    La gamme VETERINARY HPM® est disponible chez votre vétérinaire.