Virbac France

MALADIES

Score 5 (1 Votes)

Surpoids, obésité : quels sont les risques ?

Chaque individu a un poids optimal, en fonction de son âge, de son sexe, de sa race et de sa morphologie. Certaines race sont présidposées au surpoids comme les retrievers, le cavalier King Charles mais aussi le beagle et le berger australien. Or les facteurs de prédisposition au surpoids sont multiples : génétiques, environnemental, mode de vie, certaines maladies et suralimentation. 

Aujourd'hui, on compte près de 30% à 40% de nos animaux domestiques présentant un surpoids, léger à sévère. Quand votre animal prend du poids, c'est la masse grasse qui augmente. L'énergie ingérée et non dépensée est stockée sous forme de graisse. 

Le surpoids et l'obésité sont définis comme "une accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé". Le supoids se définit par une hausse de la masse grasse de 10% par rapport au poids optimal tandis que l'on parle d'obésité à partir de 20% de surpoids. La graisse commence à infiltrer les organes. 

L'augmentation de la masse graisseuse s'accompagne du volume sangain et dnc demande au coeur un effort supplémentaire, il se fatigue : des maladies cardiovasculaires et respiratoires sont secondaires à l'obésité. 

L'obésité est une maladie inflammatoire chronique : l'immunité diminue, l'animal est plus sujet aux infections. 

En ayant plus de poids à porter, les articulations subissent des contraintes mécaniques plus importantes à l'origine d'une dégradation et d'une inflammation de celle-ci : c'est l'arthrose. Ceci est à l'origine d'un cercle vicieux où l'animal refuse de bouger parce que cela lui est inconfortable, souvent douloureux, mais continue de prendre du poids, ce qui diminue son entrain. L'obésité prédispose également aux maladies urinaires : sortir uriner demande un effort, votre animal se retient, et les calculs urinaires se développent dans une urine concentrée. 

Un chat en surpoids augmente considérablement le risque de développer un diabète dont la prise en charge médicale est lourde.

Maintenir votre animal au poids idéal est donc très important pour le garder en bonne santé. 

Voter: 5 4 3 2 1

Les conséquences du surpoids sur la santé de votre animal
NOS PRODUITS

Croquettes chat obèse

En savoir plus

Croquettes chat surpoids

En savoir plus

Croquettes chien obèse

En savoir plus

Regime chien en surpoids

En savoir plus

FAQ
  • Comment modifier l'alimentation de votre animal et passer à la gamme VETERINARY HPM® ?

    Tout changement dans l’alimentation de votre compagnon ne doit pas être pris à la légère. Il est primordial d’insérer graduellement le nouvel aliment à l’ancien aliment, sur une période d’au moins 7 jours qui peut être étendue à 3 semaines pour les chiens de grande race notamment.

    Il est donc important non seulement de lui proposer une nourriture adaptée à ses besoins mais également de lui donner le temps de s’adapter progressivement à son nouveau régime.

    Guide de transition alimentaire :

     

    fingerprint-1.png ALIMENT VETERINARY HPM® 

    fingerprint-2.png ALIMENT ANCIEN REGIME

    ÉTAPE 1 : 2 à 7 jours
    bowl-1.png

    Mélanger 25% du nouvel aliment et 75% de son ancien

    ÉTAPE 2 : 2 à 7 jours
    bowl-2.png

    Mélanger 50% du nouvel aliment et 50% de son ancien

    ÉTAPE 3 : 2 à 7 jours
    bowl-3.png

    Mélanger 75% du nouvel aliment et 25% de son ancien

    ÉTAPE 4 :
    bowl-4.png

    Donner 100% du nouvel aliment

    * Ces recommandations sont d’ordre général, votre vétérinaire vous apportera des consignes/préconisations plus précises en fonction de la sensibilité de votre chien/chat.

    Les troubles digestifs passagers qui peuvent être observés lors de cette phase de transition sont tout à fait normaux, le temps que le système digestif de l’animal s’habitue à son nouvel aliment.

  • Où puis-je acheter les aliments VETERINARY HPM® ?

    hexagon-clinic.jpg

    La gamme VETERINARY HPM® est disponible chez votre vétérinaire.

  • Où sont fabriqués les aliments VETERINARY HPM® ?

    carte_france_veterinaryhpm.png
    Les aliments VETERINARY HPM® sont fabriqués en France.

    Notre site de production, recherche et développement se trouve dans le sud de la France, au sein de Virbac Nutrition à Vauvert (en Camargue). Les aliments sont issus d’une expertise dédiée à la nutrition pour chiens et chats afin de répondre aux exigences des propriétaires en matière de qualité, traçabilité et sécurité alimentaire. 

     

  • Pourquoi utiliser des ingrédients fonctionnels spécifiques dans la gamme VETERINARY HPM® ?

    La combinaison de notre formulation «pauvre en glucides – riche en protéines» et d’ingrédients fonctionnels spécifiques permet aux aliments VETERINARY HPM® de couvrir jusqu’à 10 axes de maintien de la bonne santé. Vous trouverez ci-dessous une liste de ces ingrédients fonctionnels et leur rôle dans les aliments VETERINARY HPM®.

     

    Les Lactobacilles

    Les Lactobacilles sont des constituants naturels de la flore intestinale et contribuent au maintien de son équilibre. Ils participent ainsi à la tolérance digestive.

     

    La Bentonite

    La bentonite est une argile. Elle participe à la bonne tolérance digestive de votre compagnon. Elle est présente dans tous nos aliments. Elle participe à la formation de selles bien formées et peu odorantes. Elle protège la muqueuse digestive et peut également aider à limiter les troubles digestifs tels que la diarrhée.

     

    Le Beta glucane

    Le beta glucane aide au développement des défenses immunitaires chez les chiots et les chatons.

     

    Le Triphosphate pentasodique

    Le Triphosphate pentasodique est utilisé dans les produits de la gamme chat et de la gammeSmall & Toy. La supplémentation en triphosphate pentasodique aide à limiter la formation de tartre et contribue à la bonne santé bucco-dentaire.

     

    Le Sulfate de chondroïtine et le Chitosan

    L’association Sulfate de chondroïtine et Chitosan est utilisée pour aider au soutien articulaire.

     

    La L-carnitine

    La L-carnitine est utilisée pour aider à contrôler le poids et la condition corporelle de votre animal.

    Elle contribue à limiter le dépôt de tissu adipeux et aide à préserver la masse musculaire de votre animal.

     

    Le chitosan

    Le chitosan, en tant que chélateur de phosphore, est utilisé pour aider au maintien de la fonction rénale.

     

    Les Fructo oligosaccharides

    Les fructo oligosaccharides participent à la bonne tolérance digestive. Ils contribuent à l’équilibre de la flore intestinale et participent au renforcement de la muqueuse digestive.

     

    Le Psyllium

    Le Psyllium participe à la bonne tolérance digestive. Il aide à la formation de selles bien formées et aide également à réguler le transit digestif.

     

    La Vitamine E

    La Vitamine E aide à maintenir un système immunitaire compétent chez les animaux âgés.