Virbac France

Santé et bien-être

Score 5 (2 Votes)

Accueillir un chiot ou un chaton à la maison : des conseils pratiques avant l’arrivée de votre animal

Les questions à se poser avant de craquer

Adopter un chiot ou un chaton est une démarche importante qui vous engage pour de longues années. Un bon démarrage est important car il conditionne la relation future. Bien démarrer dans la vie avec son chiot ou son chaton se raisonne en amont de la démarche d’adoption et donc avant l’arrivée du jeune animal.

Avant de craquer, il importe de se poser les bonnes questions, sans complaisance. Aura-t-on le temps nécessaire pour s’en occuper, le budget suffisant pour faire face aux soins courants et imprévus, les conditions de vie adaptées à son épanouissement… Un animal nécessite un investissement important et durable à tous points de vue.

Bonnes conditions d'accueil

En prévision de son arrivée, il faudra effectuer un minimum de shopping (gamelle, laisse, panier…) pour l’accueillir dans de bonnes conditions.

Un chiot ou un chaton qui arrive dans un nouveau foyer est naturellement perdu et angoissé. Il subit un changement radical d’environnement, quitte sa mère et, plus important encore, sa fratrie, change potentiellement de milieu de vie (élevage en campagne et vie en ville par exemple).

Tous ces changements sont perturbants et vous devrez l’aider à passer ce cap. Pour cela, il vous faudra être présent et bienveillant, proposer des sources de chaleur (éventuellement par le biais de bouillottes), donner des contacts doux et amicaux.

Contrairement à ce que l’on entend souvent, il est possible de garder son chiot ou son chaton dans sa chambre les premières nuits pour le rassurer et lui éviter un traumatisme supplémentaire. Cette pratique peut permettre d'instaurer un lien d’attachement solide avec son compagnon.

Avoir de la patience

Tant dans l’accueil que l’attitude, tout doit être mis en œuvre pour ménager un environnement accueillant et sécurisé au nouveau venu. Tous les actes potentiellement aversifs (toilettage, bain, isolement prolongé…) devront être différés.

Les apprentissages (propreté, éducation…) se feront progressivement et souvent lentement. Avec un jeune animal, la patience est toujours de mise.

Mieux vaut prévenir

Un jeune animal est un explorateur en puissance et il faudra donc veiller à garder sous clé les produits toxiques. Il faudra aussi se méfier des balcons et des endroits dangereux pour prévenir tout accident.

Voter: 5 4 3 2 1