Virbac France

Les diarrhées chez le veau

Score 0 (0 Votes)

Les diarrhées néonatales chez le veau

Des infections intestinales fréquentes et graves

La diarrhée n'est pas une maldie, mais un symptôme d'une atteinte intestinale. Certaines sont d'origine alimentaire (défaut de caillage du lait entraînant une maldigestion), mais la plupart sont infectieuses : d'origine bactérienne (E. Coli, salmonelles, clostridies), virale (rotavirus, coronavirus) ou parasitaire (cryptosporidies, coccidies, giardose). 

On considère qu'entre 25 et 50 % des veaux sont touchés par un épisode de diarrhée, avec un taux de mortalité qui peut aller jusqu'à 10 %. Les infections intestinales sont d'ailleurs la première cause de mortalité avant le sevrage

Les types de diarrhées

Diarrhées sécrétoire

Les escherichia coli entérotoxinogènes (ETEC) sont des bactéries digestives capables de produire des entérotoxines, responsables d'une diarrhée dite sécrétoire. Ces toxines se fixent à la membrane des entérocytes et perturbent les pompes membranaires qui permettent les échanges avec le contenu alimentaire. 
En conséquence, les liquides s'accumulent dans la lumière intestinale, le veau est en diarrhée sévère et peut se déshydrater rapidement. 

Diarrhées osmotique de malabsorption

Les virus digestifs ou les cryptosporidies sont responsable d'une destruction des cellules intestinales entraînant une diminution des surfaces d'échange, par absorptiion des villosités. Cela entraîne une altération du fonctionnement du tube digestif, où la flore bactérienne présente prolifère permettant l'absorption des nutriments. Cela provoque un syndrome de malabsorption digestive

Les conséquences sur la santé du veau

Déshydratation

Quelle qu'en soit la cause, les diarrhées du veau vont avoir des répercussions sur l'état général de l'animal. La principale conséquence de la diarrhée est la déshydratation. L'état d'hydratation du veau est évalué par l'examen clinique : pli de peau, enfoncement de l'oeil, sécheresse des muqueuses... Dans les cas les plus sévères, une fluidothérapie est nécéssaire, cependant la réhydratation est toujours indispensable. 

Déséquilibre acido-basique et électrolytique

En plus de la déshydratation, la diarrhée du veau est généralement assosicée à des déséquilibres acido-basique et électrolytiques. Le déséquilibre le plus fréquemment observé est l'acidose : la diminution du pH sanguin. Le comportement du veau (aptitude au relever, réflexe de succion) est le reflet de cette acidose qui peut conduire au décès de l'animal. 

Le mécanisme principal d'apparition de l'acidose passe par la formulation d'acide lactique dans le muscle des veaux désydrahtés, car le volume sanguin circulant diminue et les muscles ne reçoivent plus suffisament d'oxygène. De même, les reins fonctionnent moins bien, ce qui aggrave l'acidose. 

Dénutrition

Enfin, les veaux en diarrhée souffrent également d'une perte d'énergie. Lors d'une diarrhée, les villosités détruites ne permettent plus d'absorber les nutriments présents dans l'alimentation du veau (lactose). De plus, l'acidose inhibe la conversion de l'acide lactique en glucose au niveau du foie et provoque une hypoglycémie

Voter: 5 4 3 2 1

Nos produits

Réhydrater un veau en diarrhée ENERLYTE PLUS, une solution électrolytique premium

En savoir plus

FAQ
  • Comment préparer ENERLYTE PLUS pour un veau ?

    1 sachet de 100 g du produit ENERLYTE® PLUS doit être dilué dans 2 litres d’eau tiède et propre. Il doit être administré immédiatement après sa préparation.

  • Pendant combien de temps faut-il administrer ENERLYTE PLUS pour un veau ?

    ENERLYTE® PLUS doit être utilisé à raison de deux fois par jour pendant 2 jours chez le veau. Il est possible de prolonger jusqu’à 7 jours si nécessaire.